La psychologie positive au travail – Les clés pour allier productivité et bien-être

60060060600

“Le but de la vie est de découvrir ses dons, et le sens de la vie est de les partager.”

Auparavant, la psychologie se focalisait essentiellement sur le côté négatif de l’expérience humaine : la maladie mentale était le point central des recherches scientifiques.

Mais ! Merci Monsieur Seligman, entre autres, depuis 20 ans, nous avons assisté à une explosion d’études en psychologie positive, réelles mines d’informations scientifiques (oui, oui c’est une science !) sur ce qui nous aide à nous développer et nous épanouir dans la vie.

Par ailleurs, bonne nouvelle ! les recherches en neuroscience ont démontré la plasticité de notre cerveau, sa capacité à évoluer du fait de changements cognitifs, émotionnels et comportementaux. Ainsi, nous ne sommes pas limités par des gènes déterminés, mais sommes capables de faire évoluer notre cerveau et de devenir plus joyeux, calmes et résilients.

Et encore une bonne nouvelle ! la psychologie positive contribue aussi à allier productivité et bien-être au travail. En voici les clés

➡️ Le bonheur

Celui-ci n’est pas un sous-produit de bons résultats, mais plutôt la source principale des succès au travail. Le bonheur booste l’énergie et la créativité et favorise les relations harmonieuses et la productivité. Réussites et accomplissements génèrent, à leur tour, le bonheur, créant un cercle vertueux.

Pour favoriser le bonheur :

Bénéficier d’un manager qui est accessible et qui inspire la confiance.

Être en mesure de déconnecter du travail et jouir d’un équilibre raisonnable entre la vie professionnelle et la vie privée.

Trouver un sens dans son travail.

Connaître les objectifs et être engagé à les atteindre.

Recevoir un appui pour son travail et de la reconnaissance pour ses contributions.

Faire partie d’une équipe qui favorise les relations sociales et la collaboration.

Le sentiment de bonheur est très individuel et est basé sur l’expérience subjective de nos émotions, de l’acceptation de soi et du sens que nous donnons à notre vie.

➡️ Les émotions

✅ Nous avons tous besoin de ressentir des émotions positives : paix, inspiration, espoir, amour, gentillesse, joie et satisfaction, pour avoir un sentiment de bien-être.

✅ Les entreprises qui réussissent à augmenter les émotions positives de leurs salariés et ainsi à favoriser la productivité, l’engagement et bien-être, ont moins de turn-over, d’absentéisme.

✅ Nos émotions sont contagieuses. La recherche a démontré que l’humeur des managers, par exemple, est perçue rapidement par leurs équipes et influencent leurs émotions.

➡️ L’environnement de travail

Il est possible de concevoir une culture d’entreprise à la fois orientée résultat et humaine et il est important que les salariés soient satisfaits de leur espace et conditions de travail.

Les facteurs d’un environnement positif sont :

Valoriser les individus en tant que personnes plutôt qu’en tant que salariés.

Se préoccuper de ses collègues et s’entraider.

Offrir gentillesse et compréhension quand les autres sont en difficulté.

Eviter de jeter le blâme et pardonner les erreurs.

Traiter autrui avec respect, dignité et intégrité.

Le manager joue un rôle majeur en inspirant et encourageant ces principes : s’intéresser personnellement aux collaborateurs, leur témoigner de la gratitude et reconnaissance pour leurs contributions, favorisant les relations sociales positives, montrant de l’empathie…

➡️ Relations sociales

La relation entre soi et son N+ immédiat est la plus critique. La force de cette liaison prédit la productivité et le temps passé dans l’emploi.

Les effets des managers toxiques peuvent être dévastateurs ; 75% des employés rapportent que leur responsable est l’élément le plus déplorable et le plus stressant de leur travail.

✅ Par ailleurs, les cadres doivent également prendre soin de favoriser de bons rapports entre collègues à travers les réunions, les projets et le travail d’équipe : facteur clé de motivation, de bien-être et de productivité au travail.

➡️ L’impact de l’état d’esprit

✅ Les personnes avec un état d’esprit négatif perçoivent leur potentiel comme inné et sont convaincues que leurs compétences ne peuvent pas évoluer. Elles sont limitées dans leur développement en se confinant aux seules activités qu’elles maîtrisent où elles savent réussir, ont du mal à admettre des erreurs. Les critiques les insécurisent et les rendent facilement défensives ce qui les empêchent de s’engager dans des dialogues constructifs et d’établir des relations positives.

✅ Avec un état d’esprit positif : les personnes sont, elles, persuadées qu’elles peuvent développer leurs qualités naturelles par un travail conséquent, de bonnes stratégies et en tenant compte des avis des autres. Elles aiment les nouveaux défis. Elles ne se découragent pas facilement par leurs échecs et sont capables d’apprendre des erreurs du passé. Elles reconnaissent que leurs accomplissements potentiels sont liés à leur motivation interne. Leur confiance et optimisme les aident à établir des relations positives et à inspirer d’autres personnes.

Les managers doivent prendre conscience de leur propre état d’esprit et de l’impact que celui-ci peut avoir sur leur équipe. En effet, les responsables « positifs » ont davantage tendance à encourager leurs équipes et les soutenir et félicitent pour les efforts et non pas uniquement pour les résultats.

➡️ Les forces

J’ai déjà publié un article sur les forces et valeurs mais pour rappel :

Connaître et utiliser ses forces génère de l’optimisme et de la confiance, donne un sens de direction, procure vitalité et épanouissement et facilite l’atteinte de ses buts.

Pouvoir exploiter ses talents donne de l’entrain et mène à plus de créativité et de productivité.

La compatibilité entre la personne et l’emploi est cruciale : Trouver des opportunités pour utiliser ses qualifications et bénéficier de l’autonomie, la possibilité d’exercer un contrôle sur ses actions, permet non seulement l’évolution de son bien-être, mais également d’apporter des contributions optimales à l’entreprise.

Il me semble donc plus qu’important qu’individuellement, chacun puisse connaître ses forces et pourquoi pas échanger sur celles-ci avec son manager afin de mettre en adéquation compétences/préférences individuelles et exigences/activités de l’emploi.

➡️ Sens du travail

✅ Un travail gratifiant contribue à un bien-être plus profond et plus durable qu’un plaisir provenant de circonstances momentanées. Les collaborateurs qui trouvent que leur travail est valorisant sont davantage motivés, engagés et satisfaits et restent plus longtemps fidèles à leur organisation.

✅ Pour la plupart des gens, un travail utile et intéressant représente souvent une priorité plus élevée que les récompenses financières, les promotions ou la sécurité de l’emploi.

🌈 Force, valeur, optimisme, sens, état d’esprit positif… tout ceci s’apprend, se développe. Un coaching en psychologie positive vous intéresse ?

Ce contenu a été publié dans Psychologie Positive. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.