Six exemples de croyances limitantes de manager de managers – Comment les transformer pour progresser ? Passer de chenille à papillon

« Beaucoup de gens sont passionnés, mais à cause de leurs croyances limitantes concernant leur situation actuelle et de ce qu’ils peuvent accomplir, ils ne prennent jamais de mesures pour que leurs rêves deviennent réalité. »

Anthony Robins

À chacune des 6 croyances managériales suivantes, vous trouverez les antidotes pour être plus efficace😊

❓ Une croyance limitante est une perception de nous-même ou de l’extérieur, qui nous empêche d’agir, d’oser, d’avoir confiance.

➡️ Croyance : Je suis indispensable

✅ A l’excès : Pense et fait à la place des managers.

✅ Conséquence : Soumission et aucune initiative de leur part, par peur de mal faire.

Antidote : Faire confiance en fixant des objectifs réalistes, en laissant autonome et en évitant d’intervenir directement auprès de l’équipe du N-1

➡️ Croyance : Je dois agir le temps

✅ A l’excès : Valorise uniquement le court terme et la réactivité plutôt que la prise de recul.

✅ Conséquence : Il risque de ne pas écouter ses collaborateurs.

Antidote : Prendre du recul en définissant et partageant une vision à moyen et long terme, en confiant le quotidien à l’équipe et en ayant une vision macro des situations.

➡️ Croyance : Je dois défendre mon équipe à tout prix

✅ A l’excès : Prend systématiquement la défense de son équipe contre les autres services.

✅ Conséquence : Création d’une logique de « pour ou contre. »

Antidote : Penser gagnant-gagnant en négociant et prenant en compte les intérêts et contraintes de tous.

➡️ Croyance : Je dois manager exclusivement des individus

✅ A l’excès : Valorise le management individuel au détriment du groupe et traite les difficultés uniquement sous l’angle individuel.

✅ Conséquence : Importante centralisation et dépendance des collaborateurs.

Antidote : Fédérer son équipe en développant la cohésion d’équipe autour d’une vision commune et en organisant des réunions avec l’équipe de managers.

➡️ Croyance : Je veux être apprécié(e) à tout prix

✅ A l’excès : Ne traite pas les désaccords et évite d’arbitrer.

✅ Conséquence : Détérioration du climat.

Antidote : Être respecté(e) en choisissant le mode d’intervention dans les conflits, en les gérant rapidement et arbitrant selon la pertinence uniquement.

➡️ Croyance : Je ne dois pas prendre parti

✅ A l’excès : Evite de clarifier les rôles et laisse les situations se régler elles-mêmes.

✅ Conséquence : Génère des conflits et ralentit les décisions.

Antidote : S’engager en définissant clairement les relations et rôles de chacun et en réglant les problèmes.

Et vous quelles sont vos croyances limitantes et comment les dépassez-vous ?

Travailler ses croyances, ses conditionnements, nous transforme réellement en profondeur : pensez au coaching 😉

Moi je le fais pour moi car comme me dit ma coach « tout bon coach se fait coacher » et vous, manager ? Besoin d’une coach, ex manager de manager ? 😊

Ce contenu a été publié dans Management. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.