« Empathie…. ou quand j’épouse le monde de l’autre… » – Leadership et empathie, un chemin incontournable ?

« L’empathie, c’est rejoindre l’autre dans ses émotions sans s’en sentir responsable et dans ses besoins sans chercher à les prendre en charge. »


Thomas d’Ansembourg

Empathie professionnelle ➡️ Relations de confiance ➡️ Engagement ➡️ Performance

➡️ Les trois niveaux de l’empathie

Cognitive : être conscient rationnellement de la perspective émotionnelle de l’autre.

Emotionnelle : S’engager et partager les émotions que ressent l’autre.

Compassionnelle : Comprendre les challenges et être prêt à agir pour aider autrui.

➡️ Les 4 dimensions du leadership empathique 

Valoriser l’autre : offrir reconnaissance, bienveillance, confiance, loyauté.

Offrir une mission pertinente et inspirante, et offrir l’opportunité d’en faire partie.

Projeter de l’optimisme et de la confiance. Assurer la réalisation de succès à court terme.

Être authentique, humble et inspirant. Travailler consciemment sur soi, avec du coaching (ha ! me voilà 😉) si nécessaire.

➡️ Pourquoi ça marche ? Quand la chimie s’en même…

Nos comportements ont un impact chimique sur les autres et qui influent sur la motivation et l’engagement.

✅ Quand une personne reçoit de l’attention bienveillante d’un manager ou d’un pair : libération d’ocytocine dans le cerveau (sentiment confortable de confiance vers les autres).

✅ Quand nous montrons notre appréciation pour le travail ou le talent d’un collaborateur, quand nous le mettons en valeur : libération de sérotonine (sentiment de confiance).

✅ La réalisation d’un objectif ambitieux : libération de dopamine (sentiment de satisfaction).

✅ Pendant des activités d’endurance, notre motivation entraine la libération des endorphines, ce qui nous permet de maintenir notre énergie pendant les périodes de lourde charge de travail.

➡️ Comment devenir un leader empathique ?

✅ Renforcer son humilité

✅ Renforcer la vision, porter une mission « plus grande » que l’individu, porter un rêve/le sens.

✅ Valoriser les réussites à court terme, être positif : « le bonheur déclenche la performance »

✅ Etre authentique, sincère et pour cela se connaître est indispensable.

Cela implique de s’entrainer à savoir et à ressentir ses croyances, ses émotions, et à aligner son comportement avec ses croyances au quotidien.

S’entrainer en connaissance de soi demande de l’honnêteté, du courage, une curiosité profonde et de lâcher prise : le coaching professionnel ça aide à ça 🙂

Ce contenu a été publié dans Management. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.